DÉLIBÉRATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL DE TREZIERS

1900 - 1909

 

20 mai 1900

Elections du Conseil Municipal et du Maire

Raulet Noël

Lagarde Pierre

Faure Pierre

Malvieille Joseph

Fabre Camille

Monié Baptiste

Toustou Etienne

Dejean François

Maire : Faure Pierre 8 voix

Adjoint Raulet Noël

19 août 1900

Eglise

Les conseillers de la fabrique sollicitent du conseil municipal une subvention pour des réparations urgentes à faire à l'église. Il est alloué 400F. Il est demandé une subvention de 400F au Préfet.

14 octobre 1900

Chemins

Projet de construction d'un chemin rural par la commune de Lagarde à la limite de Tréziers entre Mallemette et la Bouiche. Le conseil approuve mais ne veut pas y participer.

Devis estimatif des réparations indispensables à l'Eglise.

Les clefs de voûtes des 3 arceaux ont cédé et sous cette pression les voûtes se sont détachées des murs. Les plafonds tombent par place et constituent un danger permanent pour les habitants. De plus la muraille du Nord est en contrebas et les eaux d'infiltration dégradent la muraille sur toute la longueur et compromettent la solidité de l'Eglise. Un drain est nécessaire pour cet assainissement. De plus il n'existe pas de clocher si bien que les cloches posées au niveau de la toiture ne répandent pas le son dans le village. Il est donc utile qu'un clocher soit construit sur le mur à l'Est de l'Eglise. D'après l'homme de l'art le devis dépasse 1200F.

Le Conseil considère qu'il faut faire les réparations sans retard. La fabrique etant sans ressources il est d'avis d'emprunter 800 F et de demander une subvention.

Chemins

Les chemins vicinaux et ruraux par suite des orages sont dans un état complet de délabrement. Il est indispensable d'y remédier immédiatement. Emprunt de 400F.

18 novembre 1900

Chemins

Suite a l'orage le chemin de Tréziers à Lafouiche qui conduit à la route de Chalabre est dans un état absolument impraticable

Eglise

Les réparations à l'Eglise sont évaluées par l'agent voyer à 2247F

19 mai 1901

Elargissement chemin vicinal

La rue est étranglée à la hauteur de la maison Lagarde actuellement convertie en bâtiment rural. L'élargissement demande la construction d'un autre mur sur ce point tout le long de la dite maison. La dépense devrait être couverte par un emprunt et une subvention.

02 novembre 1902

L'acquisition d'un poêle pour le chauffage de la classe s'impose sans retard. 40F 

16 novembre 1902

Lettre du Préfet du 03 août 1902 concernant les réparations à l'église. Annonce un secours de 1100F. Le conseil de fabrique à voté 10F. Le montant de la dépense est de 3455F. Il est voté un emprunt de 2345F 

21 décembre 1902

En réponse au Préfet: la fréquentation de l'école est parfaitement réguliére. Les élèves sont pourvus de tout ce qui leur est nécessaire. Il n'y a pas d'enfants indigents/ Voté 10F pour la caisse des écoles. 

05 mai 1903

Depuis l'ouverture de la ligne de Moulin Neuf à Chalabre le chemin vicinal N°3 de Tréziers à Chalabre par la Fouiche 1100 m est très fréquenté, mais par les piétons seulement car ce chemin n'est entretenu que par des journée de volontaires. Il est proposé de le classer en chemin d'intérêt commun. 

07 juin 1903

Présentation du devis modificatif des travaux de réparation à l'église accompagné du rapport de l'architecte. Les travaux du projet primitif n'assuraient pas la solidité de l'édifice, attendu qu'ils surchargent les murs sans assurer la résistance à la poussée aux doubleaux. 

12 novembre 1903

Lettre du Directeur des Postes et Télégraphes de l'Ariège.

Depuis l'ouverture de la ligne de Lavelanet, les correspondances des lignes de Toulouse à Cette et Bordeaux ne parviennent plus sauf les journaux. Les lettre qui sont levées ne partent plus par le train de 4h 52 du soir mais à celui de 7h 42 du soir. Ces envois devraient partir par le train de 3h 27 mais aucun facteur n'est rentré à cette heure au bureau. Les envois attendent le lendemain. Il est demandé d'intervenir auprès du Préfet. 

12 novembre 1903

Au sujet du chemin vicinal N°4 de Corbières, entre la limite de Tréziers et le VC 125, demande que la commune de Tréziers prenne la moitié des frais soit 67F 50 pour nr pas enrayer sa réalisation

13 décembre 1903

Le Receveur a encaissé:

1 - Subvention 1100F

2 - subvention de la fabrique de l'Eglise 10F 

22 décembre 1903

Devis modificatif et supplémentaire avec plans à l'appui pour les travaux de réparation de l'église. Montant total 3500F. Sont couverts :

1 - montant des travaux prévus rabais déduit :              2634F 30

2 - Rabais de 15% consenti par l'entrepreneur             464F 88

3 - Somme à valoir pour imprévu d'honoraires             355F 80

Reste à couvrir 45F

Propose de les prendre sur le budget 1904

D'entretien des édifices communaux.

Approuvé par le Préfet le 08/01/1904 

15 mai 1904

Nouveau maire Faure Pierre 10 voix Adjoint : Raulet Noël 10 voix

Conseil : Lagarde Pierre; Malveille Joseph, Trastet Raymond, Fabre Camille, Monié Baptiste, Toustou Etiénne, Faure Martin, Delpouch Louis 

22 mai 1904

Budget

Impositions extraordinaires

Caisse de écoles : 205F 36

Distribution de l'eau 198F 53

Emprunt pont de Boulzanne  73F 80

Caisse chemins vicinaux 89F45

Réparation de l'église 146,39 

25 août 1904

Le conseil de fabrique demande la prise en charge de la dépense occasionnée par la translation des cloches de l'ancien campanile vers le nouveau. Elle s'élève à 70F et la pose des appareils pour la sonnerie : équerres, tringles, cordes sot 30F. Voté 100F 

19 février 1905

Approuve un secours de 100F accordé à la fabrique pou suppression des droits de sépulture  somme votée sans interruption depuis 1889. 

30 mars 1905

Devis modificatif travaux église

Montant des travaux 3744F76

Ressources créées :3454F 95

Déficit 289F 81  

15 juin 1905

vote 60F translation des cloches

Le presbytère a besoin de réparations tant au point de vue hygiène que décence. Voté 100F 

22 avril 1906

Demande d'allocation de 100F par M. Cambriels desservant au titre d'indemnité de casuel comme supplément de traitement. Cette somme a été allouée sans interruption de puis 1889 et les habitants ont toujours témoigné d'une complète satisfaction  du vote de cette somme au moyen de laquelle le desservant fait gratuitement toutes les sépultures.. Cette somme est inscrite à l'article 62 du budget. 

Juin 1906

Maire expose le mauvais état du chemin de Tréziers à Chalabre par La Fouiche chemin qui conduit à la gare du chemin de fer Lavelanet à Bram. Il est demandé la construction d'un pont su l'Argaril et la modification de la rampe entre les parcelles 188 et 189. 

26 août 1906

Demande renouvelée de travaux et pont sur l'Argaril. Cout du pont inférieur à 3000F. Rectification avec acquisition des terrain inférieur à 2000F 

16 septembre 1906

14 h adjudication du fermage des vacants communaux. Faure Pierre  pour 12F Bonnery pour 9 ans. Il n'a pas le droit de couper les arbres. 

07 janvier 1907

Ouverture d'un chantier communal sur le chemin de Tréziers à La Fouiche pour des réparations très importantes. 

24 mars 1907

La circulation est très dangereuse au passage du ruisseau de Largaril que le dit chemin traverse à gué. Il imporete par la suite de l'intérêt du roulage de procéder à la construction de ce tronçon de voie 

27 mai 1907

Arrêté du 11 février 1906 approuvé par le préfet concernant la sonnerie des cloches. Un carillonneur  pour les cérémonies civiles sera nommé par le maire et payé par la commune. Traitement de 40F 

Le Conseil vu l'article 2 de la Loi du 09 décembre 1905 est d'avis que M le mMire passe avec M. Cambriels desservant un bail pour la location du presbytère moyennant la somme annuelle de 15F 

17 novembre 1907

Le Maire présente le dossier de construction du chemin vicinal N°2 par La Fouiche sur une longueur de 623 m.

1 - 15;45% soit 2441F à la charge de la commune.

2 - 44,35% soit 7007F à la charge du département.

3 - 40,20% soit 6352F à la charge de l'Etat

Emprunt auprès de la Caisse des Retraites pour la vieillesse. 

Le maire constate des résiliations successives des baux de fermage. Le fermage rapportait 69F en 1899, 25F en 1907 . 

03 mai 1908

Elections

Bureau : Monié Baptiste n" 26/10/1870, Trastet Raymond né le 17/02/1855, Faure Germain 19/02/1876, Fabre Camille 20/07/1874.

Résultats:

Faure Abel 37, Toustou Etienne 30, Lagarde Paul 30, Laffont Antoine 22, D'Esperonnat 21, Trastet Raymond 20, Luga François 19, Pédelmas Henri 29, Fabre Camille 18; Sarda François 18, Malveille Jacques 17, Faure Martin 17, Clarac Abel 15, Monié Baptiste 14, Delpoux Louis 11, Raulet Noel 10. 

Maire : Laffont Antoine 6

Adjoint : Faure Abel 9 

31 mai 1908

Projet CV par La Fouiche a fait l'objet de deux études.

1 - Etablissement d'un pont su L'Argaril > 30 000F

2 - Modification de la plus forte rampe et établissement d'un pont > 15 000F

Le Conseil choisir le deuxième projet 

04 octobre 1908

Le dossier de pont sur l'Argaril et de la rectification du chemin soumis à enquête n'ont pas reçu d'opposition. Emprunt 2500F 

22 novembre 1908

Le maire à fait appeler M. le docteur Lenoy d'Orel médecin de circonscription pour visiter certains enfants de l'école suspects d'être atteint de maladie contagieuse. Le docteur la maladie et est venu deux fois pour se rendre compte de l'état sanitaire qui est parfait en ce moment. Voté 20F d'indemnité au docteur. 

12 avril 1909

Travaux au chemin de l'Argaril au programme 1909. 

19 avril 1909

Réseau téléphonique départemental. Une adhésion de principe a déjà été donnée à la constitution d'un réseau téléphonique départemental. Il y a intérêt pour les habitants à ce que la commune soit aussitôt que possible dotée d'un service téléphonique. Les conditions d'installation sont avantageuses. Quotte part pour la première année : 55F. Autorise le Maire à signer une déclaration d'engagement pour un montant maximum de 55F 

20 janvier 1909

Des communaux ne sont plus affermés. Tenter de procéder à des enchères.

Castilhou affermé à Bauzou Jean pour 9 ans : 25F. Jouissance de la dépaissance et de la bruyére. Bac et la Serre à Bauzou Jean. Autajou la Genevriére à Faure Louis pour 9 ans 8F pour dépaissage.. La serre : Jean Léonce 1F. Pont de Boulzanne : Pech Pierre 10F 50 

11 juillet 1909

Surveillance des travaux du pont de l'Argaril. Bonnéry Hyacinthe ancien maître maçon : 135F soit 2,25F par jour.