LIMITES ET DISTRIBUTION DU TERROIR

 

A la veille de la Révolution le territoire de la communauté de Tréziers était bordé par Balaguier,  Camon, Lagarde, Roumengoux, le Cazal des Faures et Caudeval. Ces limites sont pratiquement les mêmes que celles de l’actuelle commune de Tréziers.

Seule différence, après les réorganisations administratives de la République,  Corbière  fusionna avec Balaguier. Le hameau de La Faure qui constituait une enclave de Balaguier fut rattaché à Tréziers. A l’ouest les terres de la Redonde qui appartenait à Roumengoux furent annexées par la commune du Cazal des Faures, qui deviendra Moulin Neuf en 1877.

Si les limites du terroir restèrent immuables pendant des siècles, la répartition de la propriété des terres changea grandement. Au dix-huitième siècle le château possédait les meilleures terres. La quasi-totalité de la plaine de l’Hers lui appartenait. Avec ma métairie d’Autajou  il cumulait prés de cent cinquante hectares. Il constituait le plus important bien foncier du village  Les cinq cent quarante cinq hectares restants, étaient partagés entre cent vingt cinq exploitants Les huit premiers disposaient du tiers des surfaces, les quarante derniers de moins de trois pour cent.

La métairie de L'Espagnol qui était tenue par Jean Carrié dit « biscaïre », avec près de trente neuf hectares, se distinguait par son importance. Philippe Clergue, qui se qualifiait de bourgeois, avait vingt sept hectares. Pierre Roussel du Cazal des Faures avait vingt deux hectares à Tréziers. Jacques et Dominique Caraben de Laillet possédaient respectivement dix neuf et dix huit hectares. Jean Roussel de Laillet avait dix huit hectares.
 
Au milieu du dix huitième siècle le territoire de Tréziers était divisé en de multiples parcelles. Mille quatre vingt dix sept lopins de terre étaient distribués en champs, vignes, prés, bois, herms, jardins, maisons. Quatre familles détenaient chacune plus de cinquante parcelles. Le quart des exploitants se contentaient, au plus, de deux lopins.
 

ISSN : 1626-0139

 

15/10/2010

 

mail to : faure.robert@wanadoo.fr

 

Retour Terroir